Que cache le terme commercial indépendant ?

Les commerciaux indépendants se développent et représentent aujourd’hui près de 7 % des commerciaux, mais qui sont-ils ? Que regroupe ce terme très vaste ?

Derrière le terme générique de commercial indépendant, on peut trouver l’agent commercial, le courtier et le VDI (ou vendeur à domicile indépendant). Mais tous possèdent leurs spécificités.

L’agent commercial

L’agent commercial travaille pour un ou plusieurs mandant(s) qu’il représente de façon permanente. Il négocie et parfois conclut des contrats pour le compte de son ou ses mandants. Il exerce son activité en toute indépendance et reste maître de son choix de statut : via une société (EIRL, EURL, SARL, SA) ou en tant qu’auto-entrepreneur. Dans le cas d’une entreprise il peut recruter des collaborateurs « salariés ». Préalablement à toute action il doit s’inscrire au registre spécial des agents commerciaux (RSAC)

  • L’agent commercial reçoit un mandat de la part d’un commettant, un premier mandat étant nécessaire pour s’inscrire au RSAC.

En langage courant on a souvent tendance à mélanger agent commercial et VRP or les deux statuts sont très différents car le VRP est salarié de son/ses employeur(s).

Le courtier

Le courtier quant à lui ne représente personne et travaille de façon ponctuelle pour des « clients ». Effectivement, sa mission s’arrête dès qu’il a rapproché les différentes parties. Il ne conclut pas la vente et n’a donc pas le caractère de permanence nécessaire au mandat d’agent commercial.

  • Le courtier fonctionne généralement via des contrat d’apport d’affaire précisant le pourcentage de commission et le facteur déclenchant cette commission (simple mise en contact ou signature effective d’un contrat)

Le VDI ou vendeur à domicile indépendant

Le statut de VDI est plus complexe car il n’existe pas un seul statut mais plusieurs. Si ce dernier est un travailleur indépendant sous statut juridique d’entrepreneur individuel il peut signer différents types de contrat les entreprises.

  • Le statut de VDI mandataire qui se rapproche le plus d’agent commercial et qui permet au vendeur de prendre des commandes au nom et pour le compte de l’entrepriseavec laquelle il a conclu un contrat. Il ne gère dès lors aucun stock et est rémunéré à la commission.
  • Le statut de VDI acheteur revendeur dans lequel le vendeur agit en son nom propre et pour son compte. Dans ce cas là, le vendeur est un commerçant qui fait du négoce. Il est soumis aux BIC et non plus aux BNC. Il peut être amené à gérer un stock, des livraisons et des encaissements.

 Trouvetoncommercial.com c’est plus de 200 annonces de missions commerciales (promotion, apport d’affaires, prospection, vente,…) et plus de 800 profils inscrits pour les réaliser (indépendants, seniors, étudiants, agents commerciaux,…) sous différents statuts CDI, CDD, intérim, prestation, portage salarial… Rejoignez-nous sur http://trouvetoncommercial.com

Enregistrer