Créer le Buzz sur les réseaux sociaux : Promotion 2.0

La présence des entreprises sur les réseaux sociaux est devenue un élément incontournable de la stratégie marketing. La majorité d’entre elles, quelle que soit leur taille, envisage le buzz comme un axe de communication à part entière.

Cette présence sur les réseaux sociaux peut prendre différentes formes dont les deux principales sont la publicité et le buzz.

La publicité, contrairement à son succès sur internet peine à démontrer son efficacité sur les réseaux sociaux et irrite les Français

68% des socionautes considèrent la publicité comme insupportable. Malgré l’opportunité formidable que représente les près de 35 millions d’adeptes des réseaux sociaux 59% considèrent les publicités comme mal ciblées et seuls 19% ont réalisé un achat suite à la visualisation d’une publicité.

Le buzz au contraire a trouvé son terrain de jeu sur les réseaux sociaux. La plupart des internautes présents et connectés communiquent sur ce qu’ils aiment, sur ce qui les interpellent, partagent des infos utiles, etc. Ils sont donc tous les ambassadeurs en puissance d’une marque, d’une offre ou d’un événement. C’est devenu le domaine de prédilection des acteurs du marketing relationnel.

Les réseaux sociaux permettent de toucher ses cibles tout au long de la journée, notamment sur les temps de transport, les pauses déjeuner, le soir et les week-ends. Deux approches du Buzz existent : la communication de masse directe ou le ciblage de profils de leaders / prescripteurs légitimes et capables de relayer positivement le discours – les internautes étant toujours plus réceptifs aux discours relayés par leurs pairs qu’aux discours d’une marque.

Principes à suivre pour que votre buzz soit un succès

  • Ne pas faire du buzz pour du Buzz mais générer une action de la part de l’internaute : clic sur un lien entrant sur son site web, partage de l’information brute ou accompagnée d’un avis positif. Il est vivement conseillé de ne pas supprimer les avis négatifs, mais au contraire de les prendre en compte et de leur apporter une réponse constructive pour prouver la qualité de son «écoute client ».
  • Proposer une expérience innovante à l’internautes, quelque chose qu’il n’a encore jamais (ou peu) vu, qui l’amuse ou l’interpelle et qu’il est prêt à partager.
  • Offrir quelque chose à l’internaute en échange de son partage (par exemple, accès à la totalité du contenu, ou a du contenu exclusif et/ou éphémère, créer un jeu concours avec des gains associés, l’intégrer dans son cercle VIP…)

Contrairement aux autres média, sur les réseaux sociaux, il faut gérer l’instantanéité (ou presque). Les informations ont une durée de vie (ou de visualisation) très limitée : 3,2 heures sur Facebook en moyenne et 2,8 heures sur Twitter. Il faut donc poster ses informations aux moments les plus opportuns afin que l’action soit optimale et touche le plus de monde (Cf plus haut : transports, pause déjeuner,…). Il ne faut pas non plus trop fantasmer sur les impacts d’une communication sur les réseaux sociaux. Ainsi sur Facebook la portée naturelle d’un post (% de fans qui voient ledit post) a chuté de 12% à 6% en 2 ans.

En conclusion je dirai, qu’il faut publier fréquemment, et conserver sa fréquence, définir une ligne éditorial et un ton associé et s’y tenir. Il ne faut pas être trop commercial et parler uniquement de soi et de son offre, mais bien de son univers dans lequel les internautes (prospects et clients) se retrouvent … il ne faut pas uniquement penser communication, mais bien interactions, participation et engagement.

Trouvetoncommercial.com c’est plus de 200 annonces de missions commerciales (promotion, apport d’affaires, prospection, vente,…) et plus de 800 profils inscrits pour les réaliser (indépendants, seniors, étudiants, agents commerciaux,…) sous différents statuts CDI, CDD, intérim, prestation, portage salarial… Rejoignez-nous sur http://trouvetoncommercial.com