Vendre à domicile

Devenir VDI : principes et statuts

« Envie de vivre de votre passion de la mode ? Devenez conseillère mode ! Un démarrage immédiat avec l’accompagnement d’une coach, aucun engagement, vos articles préférés offerts.

Qui n’a jamais reçu ce type de publicité dans sa boite au lettre mail ou sur son mur facebook ? Eh oui, la VDI ou vente à domicile a retrouvé un deuxième souffle et les entreprises qui y font appel recrutent massivement. Articles culinaires, bougies, parfums, cosmétiques, prêt à porter, lingerie, outils de bricolage, aménagement de la maison et même sex toys….tous les secteurs sont concernés. La Vente à Domicile ou Vente Directe également appelée Vente en Réunion, est en pleine expansion.

Le principe de la vente à domicile

Le vendeur convie ses relations chez lui ou chez l’une d’elle afin d’y présenter des produits exclusifs. La vente se tient dans un salon entre « copines » : c’est le grand retour des « réunions Tupperware ». La plupart du temps cette activité est exercée de façon occasionnelle en complément d’une autre activité  ou en période de « pause professionnelle ». C’est une façon agréable « d’arrondir ses fins de mois » en vantant les mérites et en vendant un produit avec lequel on a des atomes crochus.

Certaines personnes en font cependant leur métier, car il n’y a aucune barrière à l’entrée, aucune limite d’age, aucune diplôme exigé… il suffit d’avoir un bon relationnel, le sens de l’organisation mais également un réseau de connaissances de bonne taille.

Qu’implique le statut de vendeur à domicile indépendant (VDI) ?

On constate de façon très minoritaire quelques personnes ayant le statut de salarié, mais la grande majorité possède le statut de vendeur à domicile indépendant. Le vendeur est lié par un contrat de distribution avec l’entreprise mais n’a pas d’horaires imposés et recherche seul sa clientèle. Ce statut présente beaucoup d’avantages.

  • Possibilité de concilier deux activités professionnelles, une retraite et sous certaines conditions le chômage. En effet, les rémunérations de VDI sont cumulables avec les sommes versées au titre de l’allocation chômage (ARE), à condition que le VDI maintienne son inscription sur la liste des demandeurs d’emploi et continue de rechercher activement un emploi et que ses rémunérations n’excèdent pas 70% des revenus antérieurs ayant permis l’ouverture du droit à l’allocation chômage.
    • Attention : il existe certaines incompatibilités, mais ces dernières sont à étudier au cas par cas (ex le statut de fonctionnaire, l’existence de clause d’exclusivité dans le contrat de travail – ex VRP, le code déontologique de certaines professions libérales telles que médecin, avocat, huissier de justice, notaire, sages femmes, kinésithérapeute, diététicien, vétérinaire, architecte, expert comptable…)
  • Cependant ces avantages sont principalement pour les personnes qui débutent (avec encore peu de clientèle et de notoriété) car au-delà d’un certain seuil de revenus atteint pendant 3 années consécutives (17 310€ bruts), le VDI doit s’inscrire à un registre professionnel et devenir soit agent commercial, soit commerçant.
  • Le vendeur est relié au régime général de la Sécurité sociale, et bénéficie de prestations sociales (santé, maternité, invalidité…) ainsi que de la validation des trimestres pour la retraite (à partir d’un minimum de revenus, environ 562€/mois).
  • Par contre, le statut de VDI n’ouvre pas de droits à une allocation-chômage, ni d’indemnités de licenciement.

Opter pour le format mandataire ou acheter revendeur ?

  • Si le VDI a choisi le format mandataire, l’entreprise reste propriétaire de la marchandise. Le VDI prend les commandes pour son compte et perçoit une commission sur le chiffre d’affaires qu’il a réalisé (autour de 25 à 30%).
  • Si le VDI a choisi le format acheteur-revendeur, il achète préalablement la marchandise à l’entreprise à des prix compétitifs puis la revend à ses clients en appliquant ses propres tarifs dans la limite d’un tarif maximum conseillé par l’entreprise.

Rester mandataire est moins risqué pour les produits qui demandent beaucoup de stocks comme le prêt à porter.

Trouvetoncommercial.com c’est plus de 200 annonces de missions commerciales (promotion, apport d’affaires, prospection, vente,…) et plus de 800 profils inscrits pour les réaliser (indépendants, seniors, étudiants, agents commerciaux,…) sous différents statuts CDI, CDD, intérim, prestation, portage salarial… Rejoignez-nous sur http://trouvetoncommercial.com

Enregistrer